Archives du mot-clé Pays-Bas

Parution M. Brétéché, Les compagnons de Mercure

couverture
Marion Brétéché vient de publier sa thèse sous le titre suivant : Les compagnons de Mercure. Journalisme et politique dans l’Europe de Louis XIV, Ceyzérieu, Champ Vallon, 2015.

« Quel autre pays, écrivait Descartes, où l’on puisse jouir d’une liberté si entière ? » Dans l’Europe intolérante du xviie siècle, la Hollande fait figure d’exception. C’est là, précisément, qu’est né, à la fin des années 1680, le journalisme politique d’analyse et d’opinion.
Afin de rendre compte de l’« art de gouverner et de policer les États » (Furetière), afin de révéler au grand jour ce que les autorités politiques cachent ou taisent, comment des hommes et une femme sont-ils parvenus à faire de l’actualité leur profession ? Pour répondre à cette question, Marion Brétéché reconstitue toutes les dimensions de l’activité d’une douzaine de professionnels de l’information et explore les conditions d’apparition dans les Provinces-Unies de la première presse politique, libre et critique, en langue française. Car tous ces journalistes venus chercher refuge à Amsterdam ou à La Haye étaient pour la plupart des exilés huguenots, contraints de quitter le royaume de Louis XIV au moment de la Révocation de l’édit de Nantes (1685). Devenus auteurs en Hollande, ils furent aussi des informateurs au service des puissants : ils nous permettent de saisir dans leur diversité l’inventivité des pratiques manuscrites et imprimées de publication des nouvelles dans les années 1680-1720, au tournant du Grand Siècle et du Siècle des Lumières.
En dessinant le portrait de ces premiers journalistes qui inventèrent une nouvelle forme d’histoire du temps présent européen, cet ouvrage retrace la rencontre entre un marché de l’information en plein essor, toujours plus avide de nouvelles fraîches, et les politiques de communication des gouvernements, partagés entre la publicité de leur action et les arcana imperii, les « mystères de l’État » nécessaires à l’exercice du pouvoir. À la croisée de l’histoire sociale du journalisme et de l’histoire politique des médias, est retracé ici un épisode aussi essentiel que méconnu de l’histoire de l’information, qui manifeste déjà la tension entre contrainte et autonomie, entre censure et liberté d’expression. « Quel autre pays, écrivait Descartes, où l’on puisse jouir d’une liberté si entière ? » Dans l’Europe intolérante du xviie siècle, la Hollande fait figure d’exception. C’est là, précisément, qu’est né, à la fin des années 1680, le journalisme politique d’analyse et d’opinion.
Afin de rendre compte de l’« art de gouverner et de policer les États » (Furetière), afin de révéler au grand jour ce que les autorités politiques cachent ou taisent, comment des hommes et une femme sont-ils parvenus à faire de l’actualité leur profession ? Pour répondre à cette question, Marion Brétéché reconstitue toutes les dimensions de l’activité d’une douzaine de professionnels de l’information et explore les conditions d’apparition dans les Provinces-Unies de la première presse politique, libre et critique, en langue française. Car tous ces journalistes venus chercher refuge à Amsterdam ou à La Haye étaient pour la plupart des exilés huguenots, contraints de quitter le royaume de Louis XIV au moment de la Révocation de l’édit de Nantes (1685). Devenus auteurs en Hollande, ils furent aussi des informateurs au service des puissants : ils nous permettent de saisir dans leur diversité l’inventivité des pratiques manuscrites et imprimées de publication des nouvelles dans les années 1680-1720, au tournant du Grand Siècle et du Siècle des Lumières.
En dessinant le portrait de ces premiers journalistes qui inventèrent une nouvelle forme d’histoire du temps présent européen, cet ouvrage retrace la rencontre entre un marché de l’information en plein essor, toujours plus avide de nouvelles fraîches, et les politiques de communication des gouvernements, partagés entre la publicité de leur action et les arcana imperii, les « mystères de l’État » nécessaires à l’exercice du pouvoir. À la croisée de l’histoire sociale du journalisme et de l’histoire politique des médias, est retracé ici un épisode aussi essentiel que méconnu de l’histoire de l’information, qui manifeste déjà la tension entre contrainte et autonomie, entre censure et liberté d’expression.

Le sommaire sur le site de l’éditeur.

La recension du Luc Daireaux sur les clionautes