Archives par mot-clé : Utrecht

Colloque : Les traités d’Utrecht. Lumières et ténèbres de la paix. La résistance des Catalans

Ce colloque se tiendra à Barcelone entre le 9 et le 12 avril 2014. Il est organisé par l’Institut Universitaire d’Histoire Jaume Vicens Vives (UPF) et le Musée d’Histoire de la Catalogne, avec le soutien de la Mairie de Barcelone et de l’Institut de Recherches sur les Civilisations de l’Occident Moderne de l’Université Paris-Sorbonne. Il comptera avec la participation de plusieurs spécialistes internationaux.

Le programme ici.

CFP : Comparaison européenne des villes de congrès : la Paix de Baden (1714).

C. Windler organise l’année prochaine un colloque international sur les villes de congrès.  Voici quelques thèmes possibles:

  • les pratiques religieuses dans les villes de congrès
  • l’histoire quotidienne des villes de congrès (par exemple les tavernes, les bains etc.)
  • le choix des différentes villes
  • le statut juridique des villes (neutralité etc.)

Les langues du colloque sont l’allemand, le français et l’anglais. La date limite pour les propositions est le 20 décembre 2013.

Voilà le CFP en allemand.

Colloque : Couronne royale : colloque international autour du 300e anniversaire de l’accession de la Maison de Savoie au trône royal de Sicile

Les actes du colloque tenu à Annecy les 12 et 13 avril 2013, réunis par Laurent Périllat, sont parus, coédités par l’Académie salésienne et le laboratoire LLS de l’université de Savoie.

En voici le texte de présentation : “Signé le 11 avril 1713, le traité d’Utrecht met fin à la longue guerre de Succession d’Espagne et permet le retour de la paix en Europe. Il donne également au duc de Savoie, Victor-Amédée II, une couronne royale, tant convoitée par ses prédécesseurs. Le voici enfin souverain d’un royaume, prestigieux et riche : celui de Sicile. L’Académie salésienne a voulu marquer l’anniversaire de cet événement important dans l’histoire des États de Savoie, de l’Italie et de l’Europe, en organisant un colloque sur ce thème à Annecy les 12 et 13 avril 2013. Le présent ouvrage rassemble les contributions de chercheurs français et italiens réunis lors de cette manifestation. Ils apportent un point de vue neuf en traitant divers aspects de la question : affrontements militaires et diplomatiques, dimensions économiques, représentations symboliques, matières religieuses, vie de cour, personnalité du duc-roi. Autant d’éclairages originaux qui contribuent à mieux connaître la Savoie au début du XVIIIe siècle.”

La table des matières

Le colloque en podcast

Parution : Peace was made here. The Treaties of Utrecht, Rastatt and Baden

Le catalogue accompagnant l’exposition “Peace was made here. The Treaties of Utrecht, Rastatt and Baden 1713/14-2013/14” vient d’apparaître. L’exposition a eu lieu à Utrecht, et sera présenté à Madrid, à Rastatt et à Baden.

Centraal Museum, Utrecht | 11.4. bis 22.9.2013
www.centraalmuseum.nl

Fundación Carlos de Amberes, Madrid
26.11.2013 bis 23.2.2014 | www.fcamberes.org

Wehrgeschichtliches Museum, Rastatt
6.3. bis 15.6.2014 | www.wgm-rastatt.de

Historisches Museum, Baden
7.9.2014 bis 1.3.2015 | www.museum.baden.ch

La table des matières ici.

 

Colloque : Une paix pour l’Europe et le monde, Utrecht 1713

“Après de longues négociations, des traités de paix sont signés à Utrecht le 11 avril 1713, suivis d’autres accords, en particulier à Rastatt et à Baden en 1714. Cette paix générale met un terme à un conflit européen qui durait depuis 1701 et a eu des répercussions mondiales, la guerre de Succession d’Espagne. Le tricentenaire de la paix d’Utrecht donne l’occasion de proposer une relecture des traités de 1713-1714.

Ce colloque international cherche à voir comment, après les traités de Westphalie de 1648, s’impose en Europe le modèle du congrès diplomatique qui prépare de grandes recompositions géopolitiques pour établir la paix. Le congrès reste une confrontation maîtrisée où se mesurent des rapports de force. Cela permet d’étudier les pratiques de la négociation qui s’appuient sur la sociabilité des élites et qui utilisent toutes les formes de la communication symbolique pour accompagner la pacification.

Le congrès d’Utrecht intègre discrètement les questions économiques, commerciales et coloniales. Nous proposons d’étudier l’intégration des réalités mondiales dans le discours et la pratique diplomatiques, ce que nous pouvons désigner comme diplomatie-monde car la guerre et la paix touchent les domaines coloniaux des pays européens. Une question émerge comme particulièrement importante pour la négociation à la fin du XVIIe siècle et au XVIIIe siècle, c’est celle qui s’intéresse à la traite des Noirs à travers la question de l’asiento, la fourniture en esclaves des colonies espagnoles.

Grâce à la paix d’Utrecht, cette réunion se propose de considérer aussi les fondements d’une culture de paix. Le monde diplomatique a besoin d’information et une circulaon des nouvelles favorise l’émergence d’une opinion publique internationale. Une large réflexion s’élabore aussi pour fortifier le nouvel ordre mondial. Enfin la paix se construit comme événement historique. Nous aborderons donc la célébration et la postérité de la paix d’Utrecht.”

Le programme.

Parution : H. Duchhardt et M. Espenhorst (dir.), Utrecht – Rastatt – Baden 1712–1714

Suite  au colloque international de Baden (Suisse), H. Duchhardt et M. Espenhorst publient un volume sur les traités d’Utrecht, de Rastatt et de Baden (1712-14) qui sont actuellement au centre des commémorations historiques.

La table des matières sur le site de l’éditeur

Feuilleter les premières pages du livre sur amazon